Guide de charme
A cinq kilomètres du centre de Grenoble et à une demi-heure des premières pistes de ski, cette ancienne hospitalerie des chevaliers de Malte bénéficie d’un parc clos de murs, planté d’arbres séculaires qui luis assure un bon niveau de calme. Dans les chambres, le confort moderne ne nuit pas au charme du lieu restitué, ici ou là, par un meuble ancien, une série d’aquarelles ou de gravures, et égayé par de jolis tissus. Chaque matin, le buffet du petit déjeuner est dressé dans un splendide salon aux boiseries XVIIIéme décoré de meubles anciens, cheminée de marbre et portraits de famille. Juste à coté, en enfilade, se trouve l’immense salle à manger aux volumes rythmés par cinq hautes portes-fenêtres encadrant une paire de sculptures en bois doré et deux rares tapisseries d’Aubusson (XVIIeme). C’est ici, ou dehors, sous la pergola d’un jardin verdoyant, que l’on se régale de la cuisine limpide et subtile de Rui Rouxinol. Bon rapport qualité prix, accueil familial.

Bottin Gourmand
Cette maison est intimement liée à l'histoire du Dauphiné. Propriété de la famille Perier-De Beaumont qui compte en son sein d'illustres membres à l'instar de Casimir Perier, ancien premier ministre de Louis-Philippe, cette noble demeure est encore aujourd'hui un lieu singulier qui réussit, tout en cultivant les heures glorieuses d'une dynastie, à offrir le meilleur confort et les équipements les plus aboutis dans des chambres raffinées.

Gallimard « Isère »
Si vous aimez les vrais châteaux avec des portraits d’ancêtres et meubles anciens, voici une demeure XVIéme aux portes de Grenoble aui a appartenu et appartient encore aux familles de Beaumont et Perier (cette dernière ayant accueillie les Etats Généraux du Dauphiné en 1788 en son château de Vizille, construit par Lesdiguières et devenu justement musée de la Révolution. Tout respire la tradition, l’élégance, avec un accueil courtois et discret comme il sied à ce cadre historique qui a pour écrin un parc superbe aux essences centenaires. La cuisine, où officie Rui Rouxinol, est une des plus classiquement raffinée du piemont de l’Oisans. Loin de la cité bruyante, un havre de calme et de bon goût avec piscine et parking fermé.

Château de la Commanderie appears in Alastair Sawday's Special Places to Stay, French Hotels, Châteaux and Other PlacesChâteau de la Commanderie appears in Alastair Sawday's Special Places to Stay, French Hotels, Châteaux and Other Places
Grand it appears, and some of the makers of that grandeur - Knights Templar and Maltese, princes and prime ministers, presidents and financiers - look down upon you as you eat in the magnificent dining room, a favourite restaurant for the discerning palates of Grenoble. But the atmosphere is of an intimate family-run hotel. The whole place is awash with family antiques and heirlooms, good taste prevails in every room and flowers add that touch of life and genuine attention. Bedrooms are divided among four separate buildings, adding to the sense of intimacy. Rooms in château and chalet are the more traditional with carved wooden beds and gilt-framed mirrors, though some of them give onto a small road. The orangerie's rooms, as you'll discover once you have negotiated the rather plain corridors, look out over fine parkland, and are deliciously peaceful. The least expensive rooms are in the Petit Pavillon, on the road side. But whichever you choose, you will feel thoroughly pampered, and it's excellent value for families.

Prix Goncourt 2005
Dans son livre « trois jours chez ma mère », François WEYERGANS décrit le Château de la Commanderie (p.173) :
«Après le vernissage, un dîner était prévu au Château de la Commanderie, l’hôtel où on les avait logés, un trois étoiles « classy » selon Juliette Chavoz, entouré d’un grand parc, à dix minutes en voiture de Grenoble… »

Châteaux & Hôtels Collection
Cette ancienne résidence des Chevalier de Malte perpétue la tradition d'une hospitalité séculaire. Son atmosphère chaleureuse est confortée par des chambres et des salons où meubles anciens, tapisseries et portraits d'ancêtres évoquent avec discrétion un passé émouvant. Cuisine de qualité.

Authentic Hotels
Une nouvelle vision du luxe dans l'hôtellerie...
Authentic Hotels propose la plus belle collection d'hôtels de charme au monde. L'attribution de notre label se fait sans aucune cotisation, c'est donc en toute intégrité et objectivité que nous sommes fiers de retenir vos meilleures suggestions.
Nos valeurs : respect de l'environnement, authenticité, charme, atmosphère, accueil, cadre privilégié, art de vivre, bien-être, en un mot le véritable luxe.

Michelin
Petit château - ex-commanderie des Templiers - dans un jardin arboré. Meubles ancestraux, portraits de famille et tapisseries d'Aubusson décorent ce lieu chargé d'histoire.

Gaultmillau
Non loin de Grenoble, à l'abri de son parc, une belle demeure ancienne (XIIe-XVIIIe) cultive une atmosphère de luxe feutré, tentures et mobilier d'époque dans des chambres revues récemment pour en accroître encore l'agrément.

Champerard
La vie de Château comme on en rêve. Celui-ci semble sorti tout droit d’une gravure avec sa silhouette gracieuse, juste esquissée en murs blancs et toit pointus gris, contre le bleu du ciel et le vert du parc. On glisse avec bonheur sur les parquets cirés, dans l’enfilade des salons 18éme où sont accrochés les portraits de famille, dans les chambres élégantes au beau mobilier ancien. On se sent élus et privilégiés d’être admis dans l’intimité de la famille de Beaumont, d’être l’objet des courtoises attention de Marc qui saura mieux que nous remonter le fil des origines confondues de la famille et du château jusqu’au XIéme siècle, au temps des templiers et des chevaliers de malte. La valse des chefs semble heureusement s’être arrêtée sur le nom du jeune Rui Rouxinol, permanent second de cuisine depuis 1998. L’assurance lui vient, et l’ambition, et les moyens de donner à cette superbe Commanderie la table qu’il lui fallait. Un point d’estime et de foi, toujours à la hausse avec des huîtres chaudes à la crème de fenouil et pistils de safran, le filet de fera meunière, racines étuvées, émulsion de maïs, le pavé de turbot raidi sur peau, tagliatelle au gingembre et croustilles de langoustines, le pigeon aux deux façons avec ragoût de lentilles du Puy, sauce aux trois vinaigres.

Pudlo
Au cœur d’un parc arboré avec piscine, cette ancienne commanderie de Templiers du XVIIéme siècle est pleine de caractère. Son intérieur est au diapason. Meubles d’antiquaire, tapisseries d’Aubusson, chambres à l’ancienne, salle de billard, vaste salon feutré et salle à manger avec terrasse ravissent, tout comme la cuisine vive et enlevée de Rui Rouxinol.

Guide Hubert
Ebouriffé de langoustines au gingembre, filet de thon sushi pané au sel d’agrumes paillard de veau farci et ses ris à la vanille. Une cuisine légère et raffinée concoctée par Rui Rouxinol. Dans ce cadre de la Commanderie, intimement lié à la glorieuse histoire du Dauphiné, il décline ses gammes historiques :un menu des Templiers, au autre des Chevaliers de Malte, celui du Commandeur et celui du Grand Maître, bien en rapport avec le cadre des aïeuls de la famille de Beaumont, héritière de ce riche passé et gestionnaire de ce lieu mythique.